Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Pascal
Age 30
But du voyage Tour du monde
Date de départ 13/11/2006
Nom walkabout around the world
    Envoyer un message
Durée du séjour indeterminee
Nationalité France
Description
Initialement creer pour relater mes aventures australiennes avec Vero en 2006, je m'acharne a continuer l'ecriture de ce blog de voyage qui prend de plus en plus une allure de memoires...parti seul apres l'oktoberfest de 2007 a Munich, apres notre retour au pays, et un court passage en Suisse pour la Thailande, j'atteins le Japon en passant par le Laos (inoubliable traversee du Mekong en speed boat), le Cambodge (pour une petite expedition en terrain mine), le Vietnam (splendide...) et la Chine (un challenge a bien des niveaux...).
ayant decrocher un poste de Guide Accompagnateur au Japon et en Chine, apres 3 mois en tant que prof de francais (plutot laborieux financierement), je suis finalement rester un an en asie, avant de prendre la direction du Maroc pour 6 mois d'apprentissage de la langue. Actuellement en Australie pour la deuxieme fois, je prepare ma prochaine etape: l'Inde...
Note: 4,3/5 - 26 vote(s).



Localisation : Laos
Date du message : 02/11/2007
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 VANG VIENG

Les paysages karstiques de Vang Vieng sont d'une beaute saisissante.

A mi-chemin entre Luang Prabang et Vientiane, cette ville est une etape importante de tout voyageur au Laos.

Paradis des amateurs de speleologie, les falaises alentours regorgent de galeries et de cavernes inexplorees.

Certaines ont meme leur place dans la mythologie locale et sont censees abritees des esprits.

Je visite donc certaines grottes lors de mon passage ici.

Tham jang, la plus connue, fut utilisee par les habitants au XIX siecle, pour se proteger des invasions de Chinois du Yunnan. elle est accessible par un escalier tres pentu de 237 marches, et se divise en 3 galeries dont l'une fini en cul-de-sac etroit, l'autre par une ouverture sur un magnifique panorama de la vallee en contre-bas et la derniere par une riviere souterraine dont on peut s'amuser a remonter le courant sur 80 m.

Tham pha jao, est bien plus difficile d'acces.

Seul les indications du lonely planet me permette de la trouver.

C'est un peu comme une chasse au tresor ou une exploration a la Indiana Jones: trouver le village, a 6 km de mon point de depart, avec mon nouveau velo loue, ne fut pas chose aise. je demande mon chemin a des laotiens non-anglophones qui m'indique la grotte au nord et le village au sud...

Un brin d'instinct, un poil de hasard et une goutte de perseverance supplementaire, et je m'aventure sur un sentier secondaire fait de mare de boue, de cailloux et de nid de poule, pour atteindre quelques cases et le bord de la riviere.

De la, j'explique tant bien que mal que je veux traverser en louant une pirogue, marchande le prix, puis conclue l'affaire.

J'ai donc deux pilotes pour moi tout seul, un qui pagaie a l'aide d'une rame a l'arriere et un a l'aide de ses tongs a l'avant.

Ayant conclue que je ne payerai qu'au retour, ceux-ci m'accompagne en me servant plus ou moins de guide, de peur de voir filer leur revenu du jour...

Un faible sentier glissant de 20 a 30 cm de large, mene a une bananeraie indiquee dans mon guide. de la, j'apercois le dipterocarpacee ( c'est un arbre, pour ceux qui, comme moi, ne le savais pas...) autre point de repere, mais il me faut traverser une veritable jungle de ronces et de lianes, pour atteindre la grotte, une machette etant l'outil manquant.

Ecorche mais vivant, j'atteint enfin la grotte en grimpant sur les quelques rochers qui jonchent l'entree, mes "guides" m'ayant laisser tout le loisirs de leur ouvrir la voie...

La statue de bouddha suppose trone au milieu de la grotte n'est plus la, et ma lampe torche vient de rendre l'ame!

J'explore alors le fond de la grotte par flash succesif, vidant progressivement la batterie de mon appareil photo pour avancer, et prenant des photos sans queue ni tete qui me feront bien rire par la suite.

Les 2 laotiens ne me suivent pas a l'interieur de la grotte. sans doute pensent ils que sans la presence du buddha, rien ne les protege contre les esprits de la grotte.

Meme apres avoir glisser lourdement en laissant echapper un cri de detresse, victime d'un esprit farceur certainement cache dans la mince couche de boue, je ne percois aucun geste de leur part pour me venir en aide.

Ils savent au moins que la grotte est sans issue, et attendent simplement que je ressorte.

Apres cette petite expedition qui m'a emmene bien loin de la "ville", je retourne a mes penates en ayant soin d'acheter mon repas du soir, a la petite roulotte d'une vendeuse locale.

Sans le vouloir, j'ai pris du paa, sorte de salade de menthe, d'haricots et de viande hachee, qui comporte egalement de la marijuana, ingredients localement utilise dans la gastronomie.

Le resultat est simple, detente totale et mechante sieste a la cle...

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Pascal ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty