Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Pascal
Age 30
But du voyage Tour du monde
Date de départ 13/11/2006
Nom walkabout around the world
    Envoyer un message
Durée du séjour indeterminee
Nationalité France
Description
Initialement creer pour relater mes aventures australiennes avec Vero en 2006, je m'acharne a continuer l'ecriture de ce blog de voyage qui prend de plus en plus une allure de memoires...parti seul apres l'oktoberfest de 2007 a Munich, apres notre retour au pays, et un court passage en Suisse pour la Thailande, j'atteins le Japon en passant par le Laos (inoubliable traversee du Mekong en speed boat), le Cambodge (pour une petite expedition en terrain mine), le Vietnam (splendide...) et la Chine (un challenge a bien des niveaux...).
ayant decrocher un poste de Guide Accompagnateur au Japon et en Chine, apres 3 mois en tant que prof de francais (plutot laborieux financierement), je suis finalement rester un an en asie, avant de prendre la direction du Maroc pour 6 mois d'apprentissage de la langue. Actuellement en Australie pour la deuxieme fois, je prepare ma prochaine etape: l'Inde...
Note: 4,3/5 - 26 vote(s).



Localisation : Australie
Date du message : 16/12/2006
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 COOBER PEDY , une ville attrape-touriste

Le lendemain on s’en va très tôt pour Coober Pedy, car la route est longue. On roulera pratiquement 8h avant d’arriver à Coober pedy, avec pour seule paysage le Simpson désert, c’est-à-dire rien !

 

A quelques lieues de « la ville de l’opale », le désert laisse place à un paysage désolé. Or ce n’est pas franchement le type de paysage auquel on s’attend quand on parle de Coober Pedy.

 

En effet, je ne sais pas pourquoi, je m’imaginais que la capitale australienne et mondiale de surcroit de l’opale serait une ville digne de ce nom, riche et fastueuse. Or il n’en est rien, loin de là !

 

Le long de la route, des centaines voir des milliers de tas de terre  permettent de noter  la présence de mines, ainsi que les nombreuses pancartes signalant leurs dangers! D’ailleurs, il est fort déconseiller d’aller visiter le coin la nuit, car nombreux sont ceux qui sont tomber dans ces mines.

 

Il existerait pas moins de 250 000 mines à Coober Pedy, mais ce nombre a probablement du augmenté car bon nombres de personnes croient en leur bonne étoile et viennent tenté leur chance ici en achetant un lopin de terre pour y creuser. Le paysage sec et hostile de cette ville, accentué par le fait que la terre soit partout retournée donne à cette pseudo-ville une apparence apocalyptique. Ce n’est pas pour rien que les films Mad Max et Pitch black pour les plus connus y ont été tournés !!

 

Tout est aride et poussiéreux et donne par conséquent l’impression d’un coin paumé et sale, il m’a semblé que la ville n’avait pas du beaucoup changé depuis la découverte de la première opale digne d’intérêt en 1915 ! Pourtant, on n’y trouve pas loin de 40 nationalités  qui s’y côtoient quotidiennement selon le guide. Ce n’est pas si étonnant quand on sait que les parcelles ne sont pas vendus aux entreprises mais seulement aux particuliers, et ce pour une somme plutôt modique. Il n’est pas donné à tous de trouver de l’opale, donc après …

 

« C’est vous qui voyez ! Yen a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes »

 

Qu’avons-nous donc bien pu y faire ?

 

Nous avons visiter une mine d’opale, cela va de soit, la plus ancienne en fait, mais avant nous avons pris une chambre souterraine au  Radeka Backpacker  hotel. Après avoir longuement chercher ce qu’on pouvait bien faire ou visiter dans un trou paumé comme celui la, on à trouver une pizzeria d ouverte et un bon vin australien qui on fait l’affaire pour se remonter le moral !

 

Pour résumé, n’allez pas a Coober pedy, à moins de vouloir tester une ville attrape-touriste.

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par erick

le 09/11/2015 à 10:21:17


Bonjour
Pour avoir pas mal voyagé en Australie (( mon fils réside labas ))
je ne partage pas votre point de vue sur Cobber Pedy
Il est vrai qu\'il y reigne une athmosphère de tristesse, pour ne pas dir de désolation
MAIS sachez que pas mal de nos villages miniers ou ayant des acieries
ne sont pas mieux
D\'autre part nous savions très bien vous et moi que depuis Port Augusta, il ni a rien que quelques stations services, camping, motel, que c\'est le désert rouge
par contre les petits parkings sur la route sont très instructifs et bien documentés, j\'ai vue et pris en photos de nombreux animaux a quelques centimètres de moi et même une tornade a quelques mètres
Pour ma part la seul chose qui m\'a ennuyer , ce sont les moches présentent partout
Bien cordialement
Erick

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Pascal ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty