Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Pascal
Age 30
But du voyage Tour du monde
Date de départ 13/11/2006
Nom walkabout around the world
    Envoyer un message
Durée du séjour indeterminee
Nationalité France
Description
Initialement creer pour relater mes aventures australiennes avec Vero en 2006, je m'acharne a continuer l'ecriture de ce blog de voyage qui prend de plus en plus une allure de memoires...parti seul apres l'oktoberfest de 2007 a Munich, apres notre retour au pays, et un court passage en Suisse pour la Thailande, j'atteins le Japon en passant par le Laos (inoubliable traversee du Mekong en speed boat), le Cambodge (pour une petite expedition en terrain mine), le Vietnam (splendide...) et la Chine (un challenge a bien des niveaux...).
ayant decrocher un poste de Guide Accompagnateur au Japon et en Chine, apres 3 mois en tant que prof de francais (plutot laborieux financierement), je suis finalement rester un an en asie, avant de prendre la direction du Maroc pour 6 mois d'apprentissage de la langue. Actuellement en Australie pour la deuxieme fois, je prepare ma prochaine etape: l'Inde...
Note: 4,3/5 - 26 vote(s).



Localisation : Australie
Date du message : 24/11/2006
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 BUNDABERG, SON RHUM ET SES TORTUES

Au petit matin, après avoir lever le camp, nous partons toujours vers le Nord, en direction de Bundaberg : la ville de la canne à sucre, et par extension, du rhum. Curieux de gouter au rhum australien, nous nous dirigeons vers la distillerie pour profiter de la visite guidée de 11h. Sur place, nous sommes très surpris par l’ampleur des mesures de sécurité. Nous devons porter des chaussures fermés et mettre tous les objets que nous avons sur nous (clés, lunettes de soleil, appareil photo et même l’intra auditif de Véro…) dans un casier. Pas de photos donc ! Dommage, on aurait aimé vous montrer l’énorme bassin à mélasse (résidu de la canne à sucre broyée dont on tire le rhum traditionnel) qui leur sert de cuve de stockage. Il en sort une chaleur et une odeur à vous saouler sur place !! On passe ensuite par les cuves de fermentation, l’alambic où la mélasse est transformée en alcool à 78°, avant d’être coupé pour atteindre 47°. Rien de bien spectaculaire en attendant sachant que nous avions déjà visité les 5 distilleries de Guadeloupe, forts de leur cachet rustique et de leur rhum vieux. En Australie, le rhum Bundaberg doit nourrir toute la population, ils ne peuvent donc pas se permettre de le faire vieillir en fut de chêne. On se balade ensuite dans les rues de Bundaberg, dont les façades possèdent un charme tout particulier ;puis nous partons bronzouiller sur la plage de Mon Repos, en attendant l’heure de la visite guidée( par un ranger) pour observer les tortues pondre leurs œufs sur la plage , phénomène rare qui n’arrive qu’à cette période et dont le Mon Repos Environment Park, à juste titre d’ailleurs, d’être le site de ponte le plus important au monde. Phénomène rare oblige, on arrive à 18h30pour faire la queue, après avoir marcher sur une route jalonnée par 35 crapauds écrasés signalant ainsi un parcours macabre… On arrivera à nous faire patienter jusqu’à 21h, entre expo sur les tortues, film sur les tortues et boutique avec marchandise spéciale tortues. Faisant partie du groupe n°2, on attend impatiemment qu’une deuxième tortue se présente sur la plage. A 21h15, on commence à somnoler devant l’accent australien du ranger qui débite sa conférence depuis plus d’une heure, lorsqu’on nous avertit qu’une tortue verte (très rare !) est arrivée sur la plage. On part dans l’obscurité, sans faire trop de bruit attendant les ordres de notre guide lorsque celui-ci, après nous avoir débité ses considérations sur notre belle nuit étoilée, reçoit un appel sur son talkie-walkie : on doit rebrousser chemin !! A contre cœur, on revient à notre point de départ, pour une attente qui nous semble bien plus longue, avec cette frustration. On en profite pour manger sinon on n’aurai pas tenu jusqu'à 23h, où la troisième tortue de la nuit est apparue sur le sable. Cette fois ci, c’est la bonne, on se précipite comme un troupeau vers elle, on voit rien dans l obscurité, et on doit jouer des coudes pour apercevoir un bout de nageoire. On arrive néanmoins a trouver une bonne place pour admirer une grosse tortue (environ 1 ,20m de longueur) creusant un trou pour y enfouir ses œufs avec difficulté. D’après le ranger, il s agissait d’une loggerhead, tortue en voie de disparition, reconnaissable à sa tête massive. Une fois son travail achevé, malgré les flashs intempestifs, elle rejoint péniblement la mer, pour reprendre sa migration. Les bébés tortues verront le jour 8 semaines plus tard, et prendront instinctivement le chemin de l’océan. Ce fut une expérience inoubliable, même si nous n’avons pu prendre ni photo ni vidéo qui montrent quoi que ce soit.

A une heure du matin, exténués, on squatte le  parking  de la plage, devant un camping.

 



Etapes :
Bundaberg

Note: 5/5 - 1 vote(s).

Syndication :

Par kelly

le 02/12/2006 à 15:13:14

vos messages sont pour moi de petites bulles de soleil et un vent d'aventure qui souffle à chaque fois!
merci de me faire partager votre périple!
à bientôt
kelly

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Pascal ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty